Sélectionner une page

Quand on est atteint de troubles digestifs, quelle que soit la pathologie, on cherche toujours des solutions pour les atténuer voir les supprimer. Il y a évidemment les médicaments pharmacologiques proposés par les médecins et les pharmaciens. Mais il y existe d’autres possibilités que l’on peut associer à un traitement classique. Le CBD en fait partie et peut aider à réduire l’inflammation ainsi que le stress qui peut y être lié.

Les maladies pouvant provoquer des problèmes intestinaux.

Il existe énormément de maladies qui peuvent engendrer, malheureusement, des troubles intestinaux.

Les plus connues sont les maladies inflammatoires.

La maladie de Crohn est une atteinte inflammatoire du gros intestin. Elle évolue par crise plus ou moins longues et intenses. On ne connaît pas exactement les causes mais il semblerait qu’elles soient multiples. Des facteurs génétiques et environnementaux (Mode de vie) par exemple. De plus, c’est une maladie auto-immune. C’est-à-dire, que notre corps se bat contre ses propres cellules. Bien entendu, elle provoque des problèmes intestinaux comme nausées, transit et douleurs mais pas seulement. Cela peut s’étendre à des douleurs articulaires aussi ainsi que des problèmes dermatologiques.

La rectocolite hémorragique est une autre maladie inflammatoire, située au niveau du rectum et parfois le colon. Là aussi, il y a des crises de durées et intensités différentes. L’aspect génétique ainsi qu’un trouble du microbiote et du système immunitaire seraient en cause. La découverte est souvent par des saignements ainsi que des glaires dans les selles.

D’autres maladies peuvent aussi provoquer des troubles digestifs.

  • L’intolérance au gluten ou maladie céliaque
  • La gastro-entérite
  • Le cancer du côlon ou du pancréas
  • Des calculs biliaires
  • Des polypes
  • Ou une simple gastro-entérite

Mais le trouble qui atteint le plus de personnes en France et dans le monde, est sans doute l’intestin irritable. C’est une maladie sans cause connue, qui n’est pas grave, mais très contraignante et handicapante. La diarrhée peut prédominer avec des besoins urgent. A l’inverse, les malades peuvent être constipés ou avoir une alternance diarrhée/constipation. Comme on ne sait pas bien à quoi cela est dû, les traitements sont limités. C’est pour cela que le CBD pourrait aider.

Le parcours médical quand on a des troubles digestifs

Généralement, quand on a des problèmes intestinaux, cela se résout tout seul en quelques jours ou semaines maximum. C’est souvent une intoxication alimentaire ou une gatsro. l faut simplement rester hydrater et se reposer quelques jours. Mais quand les symptômes persistent plusieurs semaines, il faut voir son médecin traitant.

Généralement, ce dernier oriente vers un spécialiste comme le gastroentérologue. En fonction de différents critères comme l’âge et la gravité des signes, des examens pourront être demandés. On parle d’une coloscopie ou d’un scanner par exemple. En fonction des résultats, un diagnostic est posé.

Même si ces signes digestifs ne sont pas glamour, il faut vraiment en parler à un médecin avant que cela ne s’aggrave et prendre en charge, à temps, une pathologie.

Les traitements des troubles digestifs

En fonction de la pathologie certains traitements sont proposés. Si c’est un cancer, une chimiothérapie associée ou non à de la radiothérapie et souvent une chirurgie.

Dans le cas d’une maladie de Crohn on peut proposer des anti-inflammatoires et immunosuppresseur.

Bref, c’est à adapter.

Généralement lorsqu’on a un intestin irritable ou une maladie bénigne, les médicaments sont symptomatiques. Comme les laxatifs ou les antidiarrhéiques. On peut associer des antalgiques pour la douleur ou des antispasmodiques.

Mais, il peut y avoir des traitements alternatifs qui peuvent compléter.

Les traitements alternatifs troubles digestifs

Le premier traitement est souvent une meilleure alimentation ou en tout cas adaptée. Si par exemple, il y a une intolérance alimentaire comme le lactose, on va donc fortement diminuer ce produit. De même pour les intolérants ou allergiques au gluten, qui éviteront la consommation de gluten.

Pour la colopathie fonctionnelle, le régime sans FODMAP fonctionne très bien et a de bons résultats. On va donc privilégier, au moins quelque temps, des repas pauvres en glucides fermentescibles puis en les réincorporant petit à petit pour trouver les coupables de nos problèmes.

Mais voici d’autres idées :

  • La menthe poivrée : Elle diminue les contractions des intestins et donc les douleurs. On peut en prendre après les repas sous forme de gouttes diluées dans l’eau.
  • Les probiotiques dans certains cas : Qui rétablissent la flore intestinale
  • Des boissons fermentées comme le Kefir ou le Kombucha

Il y en a beaucoup d’autres, mais ce ne sont là que quelques exemples.

Le CBD et les troubles digestifs

Ce qui peut être bénéfique, mais parfois encore méconnu, c’est le CBD. En effet, il est possible d’atténuer les troubles digestifs grâce à celui-ci.

Parfois, les traitements classiques ne fonctionnent pas toujours, ou alors, on n’a pas vraiment envie de les prendre toute sa vie de de dépendre d’eux. Il y a certaines limites et le CBD a un rôle à jouer. Bien entendu, il ne guérit pas, mais aide à mieux tolérer les manifestations digestives.

Certaines études démontrent que le Cannabidiol a des effets positifs sur les nausées, les vomissements et même pour l’inflammation des intestins.

De plus le CBD est aussi très bon pour le stress ou l’anxiété, ce qui est souvent un facteur prédominant dans les maladies digestives comme le SII.

Le CBD active certains récepteurs, qui vont délivrer de la sérotonine, hormone responsable du sentiment de bonheur. Cela va donc permettre de diminuer les douleurs et d’avoir les effets recherchés pour les problèmes intestinaux.

Le dosage ainsi que la forme d’utilisation est à voir avec un spécialiste évidemment. Mais comme c’est totalement légal, cela se trouve facilement. Il faut simplement passer le pas quand on ne connaît pas très bien.

De divers professionnels pour nous aider

Au-delà des traitements, certaines professionnels peuvent accompagner les personnes souffrantes.

L’ostéopathe par exemple, peut aider à la motricité intestinale. Une diététicienne ou une naturopathe pour accompagner sur l’hygiène de vie ou alimentaire.

D’autres médecines alternatives ont aussi une place, comme l’étiopathie ou l’acupuncture. Il faut vraiment essayer de trouver ce qui nous correspond le mieux et de ne pas se soigner seul. Un accompagnement est souvent nécessaire pour faire les bons choix.

Accueil